Merci à nos partenaires et à nos fidèles lecteurs......

La Course Landaise


  • Art taurin et sport à haut risque, symbole du courage et du défi permanents, la course landaise fait partie du patrimoine gascon, par sa culture et son esprit.
  • Course Landaise Magazine vous informe sur son actualité, mais propose aussi à ceux qui la découvrent de mieux la connaître grâce aux pages "Découverte" et "Culture". Merci à tous les lecteurs qui nous aident à faire vivre et fonctionner ce site.

Infos


 

Attention ! Il ne vous reste plus que quelques jours pour renouveler votre abonnement au Blog Actualités......

°

Le menu horizontal du site a été revu : "le Magazine Coursayre" regroupe désormais les pages culture, les pages histoire, les interviews et les portraits d'arènes

°

Sur la page d'accueil un nouveau widget a été installé pour rappeler les prochains évènements à venir. Pour l'ensemble des évènements il faut consulter l'Agenda

°

Merci à tous ceux qui nous ont apporté leur soutien tout au long de l'année 2015 afin que vive et se développe "Course Landaise Magazine".

°

Le Bulletin d'Informations (ou Newsletter) vous apporte régulièrement des informations sur le site. N'oubliez pas de valider votre inscription.

°

Vous pouvez toujours nous joindre soit par le module "Contact" dans le menu vertical, soit par notre adresse mail : mpcourselandaise@hotmail.fr

°

Durant la période hivernale, il n'y aura pas de trêve pour le site, vous y trouverez toujours les dernières nouvelles mais aussi des interviews et des rétrospectives sur les principaux évènements de la temporada 2015.

Bonne navigation

°

 

Castelnau Chalosse le 20 Février à partir de 19h30

Le nouveau club taurin chalossais, à l'occasion de sa naissance, organise le samedi 20 février son premier repas. Tous les aficionados ...

Saint-Loubouer le 20 Février : Repas de la vache

Repas de la vache organisé par le club des amis de la course landaise Menu Garbure Daube de vache landaise Steak grillé - Haricots ...

Saint-Loubouer le 28 Février

Première course landaise de la temporada 2016 avec la Ganaderia Armagnacaise et la cuadrilla Christophe Avignon Course formelle Affiche à ...

Sur le sable des arènes : l'instantané

Loïc Lapoudge

Mathieu Noguès

L'Editorial / Le Billet du Jour

Le Billet du Jour. Vivre la course landaise à sa manière

Michel Puzos


La passion que l'on peut avoir pour la course landaise se mesure différemment pour chacun d'entre nous, et chacun vit cette passion à sa manière, avec son propre ressenti et selon sa propre sensibilité.

A la base bien sûr, et ce dès le premier jour où l'on découvre le combat que se livrent écarteurs et vaches de course, il y a ces notions de danger, de courage, de défi, d'exploit, de beauté aussi, qui vous envahissent, qui vous prennent à la gorge et au coeur... j'ai toujours parlé de coup de foudre lorsque j'explique ma première rencontre avec la course landaise, tellement le plaisir que j'en ai retiré fut immense. J'avais 7 ou 8 ans, je ne voyais que trois courses dans l'année, le concours de Dax et les trois courses des fêtes de Pontonx sur l'Adour (les deux courses formelles et le toro-ball), mais lorsque je repartais en Gironde, le coeur gros, laissant derrière moi des images fabuleuses et des émotions intenses, j'emmenais dans ma mémoire de tels souvenirs qu'ils me permettaient de patienter une année supplémentaire pour être à nouveau, le jour J, sur les gradins. Et si par malheur la pluie venait à troubler le spectacle ou entraînait son annulation, alors-là c'était tout le malheur du monde qui tombait sur mes épaules.

L'hiver, sur les bords de Garonne, loin des pignadas, des arènes et des ganaderias, je me contentais de quelques photos découpées l'été dans "Sud-Ouest", collées soigneusement dans un cahier, consultées régulièrement durant les longues soirées autour de la cheminée, et j'attendais d'avoir un an de plus pour retrouver les arènes dacquoises et pontoises durant les vacances scolaires. Un calvaire !! 

Et puis, les hasards de la vie et des rencontres, parfois quelques portes que l'on pousse ou que l'on ouvre, m'ont conduit à côtoyer le milieu de la course landaise. J'y ai pris quelques responsabilités durant une quinzaine d'années... et puis je l'ai quittée... et puis j'y suis revenu... et je me rends bien compte aujourd'hui combien cette passion est toujours profondément enracinée.

Oui, chacun vit cette passion avec la même constance et la même force, celle qui nous conduit fréquemment aux arènes, celle qui nous fait y retourner même lorsque nous sommes déçus. Mais il est certain aussi que nous la vivons différemment, parce que nous n'avons pas tous la même vision des choses, la même sensibilité, le même ressenti. Cela dépend sans doute de notre caractère, de notre vécu, de notre éducation. Certains rient sur une tumade (pauvre garçon, qu'est ce qu'il prend), d'autres serrent les dents et les poings ou plissent le front (ce serait plutôt mon cas), quelques uns sont indifférents (c'est ainsi, c'est la course)... J'en ai même vu qui se réjouissaient dans les concours de la tumade qui élimine celui qui n'est pas votre chouchou... drôle de conception... inutile de vous dire que ce n'est pas la mienne. Mais il est un fait certain, c'est que le public des arènes, c'est aussi celui de la vie de tous les jours, avec ses différences.

Assister à une course, c'est bien sûr assister à un spectacle, vibrer aux exploits des écarteurs et des sauteurs, apprécier la qualité du bétail, applaudir quand c'est beau, faire grise mine quand l'écarteur est au sol, en prendre plein la tête de musiques, de bons mots des speakers, de paillettes, de galops, de claquements de bottines, de mains qui crépitent, de sifflets et de broncas parfois (même si cela devient rare)... mais c'est aussi aller à la rencontre de personnes, échanger, discuter, parfois créer des amitiés autour d'une passion commune... et c'est aussi se souvenir et se remémorer lorsqu'on arrive à un âge un peu plus avancé.

C'est ainsi que je vis la course landaise. Je suis dans ce monde-là, un peu autiste parfois, vivant en solitaire "ma" course landaise. Je parle peu, j'écoute, j'observe, je note, j'applaudis, je ne siffle pas car je ne sais pas siffler. Le dimanche je la vis pleinement. Et je me régale même quand elle est sans sommets. Je vois des écarteurs qui donnent le meilleur d'eux-mêmes face à du bétail brillant ou des marraines plus coriaces, des gymnastes remplis de talent (résultat d'un long travail) qui s'envolent... je vois des sourires, des poignées de main, des discussions autour d'un verre... j'apprécie toute la passion et tout le travail du comité organisateur, je partage leur satisfaction lorsque les arènes sont archi-combles, récompense de leurs efforts, juste retour aussi de leur présence sur tous les lieux coursayres... j'apprécie les musiques, les bons mots des animateurs... je partage le bonheur de l'écarteur qui monte à l'escalot... et tant d'autres choses. 

Le dimanche qui suit est une autre course, un autre lieu chargé d'histoire et de personnages hors du commun, d'autres regards, d'autres impressions... mais toujours la même passion pour la course landaise, et toujours l'envie de la vivre à ma façon.

La Course Landaise : Art et Courage

 

 

La Course Landaise : l'écart et le saut

La Course Landaise : les hommes en blanc

L'Entraîneur

L'art de placer le bétail

Le Cordier

Un rôle protecteur

 

La Course Landaise : l'amour du bétail

Les Champions 2015 - 2014 - 2013

Vous êtes le 936168ème visiteur

Dax

Nuageux 10 °C

Nuageux

  • Min: 10 °C
  • Max: 10 °C
  • Vent: 22 kmh 221°

L'équipe rédactionnelle de Course Landaise Magazine

Administration      

Michel Puzos

Editoriaux                  

Armel Lacaule - Bernard Galin - Michel Puzos   

Pages Culture      

Maria Terrak  -  Patrice Larrosa  

 

Rédaction               

Aurélien - Michel Puzos - Lucette Pomès - Jacques Duplantier - Le Toujousain - Lydie Ducos - Didier Baradat - Maryse -  Loïc Dudès    

 

Photos        Jean Denis Clavé   

  Jean-Claude Dupouy - Jean-Marie Crampes - Hadrien Gontero - Jean-Denis Clavé - Michel Puzos - Nicolas Lamagnère - Lucine Lucat   

Vidéos        

Aurélien - Jean-Paul Lahitte - Michel Puzos   

Intervenants Reportages           

Thomas Lamagnère - Eric Lesparre - Didier Goeytes - Sylvie Tourné - Jacques Canteau  - Romane Pilon 

et tous les bénévoles...... 

 

Date de dernière mise à jour : 06/02/2016