Art taurin et sport à haut risque, la Course Landaise fait partie du patrimoine gascon et de sa culture.

Elle est le symbole même du courage, un défi permanent que relèvent les toreros landais (écarteurs et sauteurs) dans le combat qu'ils mènent face au bétail sauvage (vaches et toros), 

Grâce à son réseau de correspondants, Course Landaise Magazine,  vous informe quotidiennement sur son actualité.

Le site propose aussi à tous ceux qui découvrent cette tradition de mieux la connaître,  grâce aux rubriques accessibles à tous depuis le menu horizontal. 

Merci à tous ceux, lecteurs  et soutiens, qui nous aident à promouvoir la course landaise,et à faire vivre et fonctionner ce site. Bonne navigation.

Michel Puzos


Ce site est brindé à Michel Laurensan.


 

Infos clm


 

°

Un glossaire est en construction, il peut être consulté à partir du menu horizontal

°

Le menu horizontal du site a été revu : "le Magazine Coursayre" regroupe désormais les pages culture, les pages histoire, les interviews et les portraits d'arènes

°

Sur la page d'accueil un nouveau widget a été installé pour rappeler les prochains évènements. Pour l'ensemble des évènements il faut consulter l'Agenda

°

Merci à tous ceux qui nous ont apporté leur soutien tout au long de l'année 2015 afin que vive et se développe "Course Landaise Magazine".

°

Le Bulletin d'Informations (ou Newsletter) vous apporte régulièrement des informations sur le site. N'oubliez pas de valider votre inscription.

°

Vous pouvez toujours nous joindre soit par le module "Contact" dans le menu vertical, soit par notre adresse mail : mpcourselandaise@hotmail.fr

°

La temporada 2016 débutera à Gamarde et au Houga le 6 Mars.

Bonne navigation

°

 

Subéhargues le 7 Mai : Ganaderia Dussau - Cuadrilla Nicolas Commarieu

Après ses belles prestations du début de saison, la ganaderia Dussau et la cuadrilla Nicolas Commarieu se produiront sur leurs terres à ...

Buanes (arènes de Saint-Loubouer) le 7 Mai : Ganaderia du Vert-Galant

La course landaise des fêtes de Buanes se déroulera aux arènes de Saint-Loubouer le Samedi 7 Mai avec la Ganaderia du Vert-Galant et ...

Estibeaux le 7 Mai : Présentation de la Ganaderia de Maynus

Dans le cadre de sa Mayade, Estibeaux recevra à 16H00 la Ganaderia de Maynus pour sa course de présentation. Une journée de ...

Tarsac le 8 Mai : Course de Challenge avec la Dal et Chistophe Dussau

Après sa belle course de l'an passé, la Dal revient à Tarsac avec de hautes ambitions et le retour de Mathieu Noguès. Course ...

Horgues le 8 Mai : la course landaise en Bigorre (Deyris)

La course landaise s'exporte en Bigorre. Repas coursayre à 13h et course landaise à 16h30 avec la Ganaderia Deyris ...

Téthieu le 8 Mai : le Défi des Raseteurs

Les meilleurs raseteurs de la région s'affronteront le 8 Mai à Téthieu lors de concours par équipes. Jeux et cocardes seront ...

Festival "Art et Courage" - Mont de Marsan le 4 Juin à 21h30

  • Réservations : 05 58 46 50 89

Sur le sable des arènes : l'instantané

Thomas Marty (arènes d'Audignon)

 

Vincent Muiras (arènes d'Audignon)

 

Dix ans de passion

L'Editorial / Le Billet du Jour

Editorial. S'adapter en continu

Armel Lacaule


Comme «dame nature», notre environnement doit s'adapter à des événements auxquels il n’était pas préparé. Ce que nous avons appris dans le passé -prévisions, stratégies, management- nous en éloigne avec la digitalisation d'un monde et son mode de fonctionnement. Force est de reconnaître que notre environnement a bien changé et que tout évolue assez vite dans le temps. Les formes de pensée que nous avons en tête datent de plus de 50 ans, fruit d'un monde plutôt linéaire.

Dans ce monde de turbulences, que vaut la pensée du jour lorsque tout est remis en question le lendemain ? La Course Landaise n'échappe pas à ce constat, sauf à refuser un vrai regard sur le sujet. Pour un acteur de seconde, un dépannage peut offrir les coulisses de la formelle. La participation à un concours, sans pré sélection, amène la découverte d'un talent à confirmer dans le temps.

Les succès de la course sans challenge, libre ou festival, de seconde, démontrent que trop de compétition et de complexité réglementaire sature l'envie. Certains ont-ils compris que ce n'est pas le règlement qui contribue au succès d'une course, mais le comportement du bétail et des acteurs et l'ambiance sur les gradins ?

Les théories en management, de marketing, ne donnent pas que des solutions, elles peuvent freiner face à un esprit critique, inventif.

Réagir spontanément à l'imprévisible n'est pas dans nos gènes. On a trop pris le temps comme allié, trop traîné, cédé à la réunionite, d'un comité de direction à l'autre, et souvent pour tourner en rond pour y perdre le nord.

Et pourtant, tourner un écart intérieur ne se décide très souvent qu'au dernier moment, le plus souvent à l'instinct, excepté l'écart «corde à terre» où la donne est fixée au départ. 

Nous sommes passés d’un monde ordonné à un monde imprévisible digital, un monde d'invention et d'adaptation. Ce constat concerne de nombreux secteurs. Un jeune sortant de l'université ou d'une école de commerce ne sera souvent opérationnel pour l’entreprise que quelques années plus tard. Il devra apprendre d’autres choses, "choqué" par un enseignement de plus de 5 ans, mais où tout reste à apprendre en entreprise !

Ne pas comprendre ce qui se passe dans l'entreprise ou le marché, difficile d'en parler, en particulier aux jeunes ! On n'apprend pas «décidez vite, pensez vite, exécutez vite», une variante qu’il faut avoir dans un monde moderne impliquant la prise rapide d'une décision. On n’enseigne pas l’intuition, l’imagination, la créativité... voyez des entreprises de renom comme Kodak, Polaroid et bien d'autres qui ne se sont pas adaptées. 

L’entreprise FRANCE a un modèle politique routinier, avec des élus qui devraient passer par l'entreprise pour assimiler des stratégies et des visions, des organisations adaptatives. Les outils que nous possédons sont des outils anciens. Les «big data» sont peut-être un moyen de s’en sortir, mais notre cerveau, encombré de vieilles théories, ne laisse guère place à la liberté de penser, mais au contraire faire carrière, sauvegarder son poste et ne pas prendre  de risque.

En cas d'erreur, on est montré du doigt et jeté aux oubliettes ! C'est expliqué par Michel Hébert dans un livre publié chez l’Harmattan «Marketing de l’adaptation, bricolage de la pensée». Par la nécessité d’innover, on fait souvent appel à des spécialistes recherchant là où ils sont experts. L’expérimentation peut aussi venir du tâtonnement, de la découverte, de la méconnaissance du sujet. 

L'ancien ministre Claude Allègre, parlant «du mammouth» disait : «lorsque l'on connaît tout, on n’invente rien, et quand on ne connaît rien, on peut inventer». On le remarque avec des entrepreneurs sortis du rang, car les fils à papa et leur cocon familial n'ont pas toujours la bonne réaction ou la fibre entrepreneuriale pour décider et faire évoluer. En effet, trop d'esprit théorique guide des solutions que rien ne peut remettre en question. Ce que nous apprenons chaque jour n’est plus définitif, mais doit s'adapter chaque jour !

La Course Landaise devra poursuivre avec des solutions créatives, tester des nouveautés et ne plus garder figées les vieilles recettes. Avec notre regard parfois juvénile, le plus captivant est pourtant devant nous !

La Course Landaise : Art et Courage

 

 

La Course Landaise : l'écart et le saut

La Course Landaise : les hommes en blanc

L'Entraîneur

L'art de placer le bétail

Le Cordier

Un rôle protecteur

 

La Course Landaise : l'amour du bétail

Les Champions 2015 - 2014 - 2013

Vous êtes le 980548ème visiteur

Dax

Partiellement ensoleillé 24 °C

Partiellement ensoleillé

  • Min: 24 °C
  • Max: 24 °C
  • Vent: 15 kmh 144°

L'équipe rédactionnelle de Course Landaise Magazine

Administration      

Michel Puzos

Editoriaux                  

Armel Lacaule - Bernard Galin - Michel Puzos   

Pages Culture      

Maria Terrak  -  Patrice Larrosa  

 

Rédaction               

Aurélien - Michel Puzos - Lucette Pomès - Jacques Duplantier - Le Toujousain - Lydie Ducos - Didier Baradat - Maryse -  Loïc Dudès    

 

Photos        Jean Denis Clavé    

  Jean-Claude Dupouy - Jean-Marie Crampes - Hadrien Gontero - Jean-Denis Clavé - Michel Puzos - Nicolas Lamagnère - Lucine Lucat - Maéva Dauga   

Vidéos        

Aurélien - Jean-Paul Lahitte - Michel Puzos   

Intervenants Reportages           

Thomas Lamagnère - Eric Lesparre - Didier Goeytes - Sylvie Tourné - Jacques Canteau  - Romane Pilon 

et tous les bénévoles...... 

 

Date de dernière mise à jour : 04/05/2016