Musique

- L'Harmonie d'Amou / Técou'Airs : Un superbe CD

La musique en course landaise tient une place de choix, et nous avons la chance aujourd'hui d'entendre et d'écouter dans nos arènes des formations de grand talent. A tel point que l'une des priorités pour les organisateurs est devenue le choix de l'Harmonie, de la Banda ou du groupe musical qui saura, avec le speaker, créer l'ambiance la plus favorable au déroulement du spectacle. Ces musiciens, nous avons parfois créé avec eux des liens amicaux, car beaucoup d'entre eux sont aussi des coursayres. Et leurs musiques, si chaudes, si colorées, ou qui donnent parfois le frisson lorsqu'elles s'accompagnent d'une belle feinte ou d'un bel écart, nous aimons aussi les retrouver sur nos platines ou nos lecteurs CD. 

L'Harmonie d'Amou, sous la direction d'Elodie Lafittau, vient d'enregistrer et de sortir un magnifique CD. A quelques pas des arènes de La Técouère, et sans doute pénétrés des vivats des jours de fêtes et de courses, l'Harmonie et ses musiciens réalisent là les Técou'Airs", une oeuvre de grande qualité, et que l'on aimera écouter et sans doute se passer en boucle. Quatorze morceaux pour le plaisir, afin de s'imprégner de l'ambiance festive des courses, de vivre ou revivre chacun des morceaux, avec son caractère propre, laissant aller notre imagination et notre bonheur. MP

Le CD est en vente dans les points suivants :

- Amou

  • Intermarché 
  • Tabac Presse 
  • Boulangerie Giraudet 

- Hagetmau

  • Intermarché 
  • Roady 

- Saint-Paul Les Dax

  • Centre Culturel du Grand Mail 

- Tartas

  • Maison de la Presse 

- Auprès des musiciens de l'Harmonie et bien sûr le jour des courses lorsque l'Harmonie se produit

- Internet

- Musica Del Arte Torero

 
Que ce soit en course landaise ou dans les autres formes de tauromachie, la musique occupe une place de choix. Non seulement elle participe à l'animation des spectacles, mais elle est bien plus que cela, un accompagnement des différentes suertes et une mise en valeur du travail des toreros, parfois un encouragement.
Les aficionados vont se régaler avec la sortie d'un nouveau CD. C'est celui que l'orchestre des arènes de Nîmes et d'Arles sous la direction de Rudy Nazy vient de sortir, son 9ème album, une belle réussite.
Le contenu est riche. On y retrouve notamment des pasos-dobles dédiés à de grands matadors, parmi lesquels Juan Bautista et Morante de la Puebla. Figure aussi dans cet album le "Concerto d'Aranjuez" qui fut joué pour la première fois à Nîmes sur une extraordinaire faena de Tomasito. Cet album, édité par les éditions Agorila, n'a pas oublié le fondateur de cette célèbre maison de disques, Pierre Meyzenc, puisqu'un morceau original écrit par Abel Moreno lui est dédié.
Une fois encore, Agorila et les orchestres de Nîmes et d'Arles nous offrent un chef d'oeuvre de musique taurine, 17 titres qui nous plongeront au coeur des arènes.
A écouter sans modération.
Vous trouverez d'autres informations sur le contenu de cet album à la page suivante :
 
Agorila propose bien d'autres albums de musique taurine mais aussi des DVD, notamment sur la feria bayonnaise "Au coeur des fêtes de Bayonne".
 
Tous les renseignements sur le site d'Agorila : http://www.agorila.com/index.php

- Ambiance course landaise avec l'Harmonie de Samadet

- UNION MUSICALE DE SAMADET

- UNION MUSICALE DE SAINT-JUSTIN

- LA MARCHE CAZERIENNE

La Marche Cazérienne

Hymne de la Course Landaise
Musique de Fernand Tassine
Paroles du poète Georges Randé (texte écrit en 1906)

Salut toréador, dont l'oeil jette la flamme,
Vous qui, d'un pas léger, affrontez les taureaux,
Avancez crânement, la foule vous acclame,
Venez vaincre la mort, au bruit de nos bravos.

J'admire votre port, fait de mâle courage,
Quand, les bras grands ouverts et le jarret raidi,
Vous attendez la bête écumante de rage,
Et trompez son élan d'un coup de rein hardi.

Des feintes, des écarts, la foule enthousiasmée,
Mêle ses cris d'émoi aux cuivres en fureur,
La brute plusieurs fois, sur vous fait sa ruée,
Sur place, en tournoyant, vous éviter sans peur.

Vaincu, le fauve tombe et comme une tempête,
Des bravos crépitants courent sur les gradins,
Et vous, à petits pas, mais surveillant la bête,
Vous saluez, très fiers, du front et des deux mains.

Toutefois, si grisé d'un regard de soubrette,
Inconscient, vous cherchez son sourire enchanteur:
Ne vous oubliez pas : le taureau qui vous guette,
Aussi prompt que l'éclair, peut vous frapper au coeur.

Combien de vos aînés, surpris en pleine gloire,
Sont retombés sanglants sur les sables rougis :
Un oeil noir provocant au seuil de la victoire,
Pour un instant fatal les avait éblouis.

Tauromaches landais, fervents des talenquères,
Vous qui, des toréros, incitez les ardeurs,
Venez, des beaux combats, nos arènes sont fières :
Ici sont les champions qui portent haut les coeurs.

 

Un jour de course à Vielle-Tursan

Le Paseo

 La Marche Cazérienne

interprétée ici par l'Union Musicale de Samadet

- La Cigale de Morcenx à Toulouzette

- Ambiance Musicale avec l'Harmonie de Samadet

Lors de l'Assemblée Générale de la FFCL à Aignan le 11 Février 2012, l'Harmonie de Samadet a reçu l'une des plus belles distictions de l'année : meilleure formation musicale de la temporada 2011. Cette distiction a été remise par Mélanie Bréthous au nom de la fédération à Laetitia Lalanne et Lucie Tastet chefs de cette harmonie ainsi qu'au Docteur Picard président de l'Harmonie Samadétoise. Le petit film ci-dessous vous remettra dans l'ambiance musicale des courses landaises avec l'Harmonie de Samadet lors du défilé dans les arènes de Samadet puis dans les arènes d'Arboucave.

- Les Gatchos interprètent "Hugo Viney-Thomas"

Sur une idée de Los Gatchos, Emilie et Simon Dutournier ont composé un magnifique morceau de musique en l'honneur de leur ami Hugo Viney-Thomas. Lors de la Sainte-Cécile, ce morceau dont nous avait parlé Fabrice Lafourcade, a été interprété à Peyrehorade, patrie des Gatchos. Grace au lien qui a été dffusé sur Facebook, nous pouvons vous faire découvrir ce morceau. Un régal à l'écoute de ce morceau raffiné qui rappelle l'Espagne et une tauromachie qu'affectionne tout particulièrement Hugo, et où l'émotion est présente d'un bout à l'autre.

La musique en course landaise

En 2003, à l'occasion des 50 ans de la Fédération Française de la Course Landaise, Michel Décla avait écrit un superbe article sur la musique en course landaise, intitulé "La musique, partenaire de la course". Sur Aficion Magazine, Michel Laurensan, musicien lui-même puisqu'il fut membre durant de longues années des "Cumbancheros" de Mont de Marsan, a lui aussi écrit une belle page sur ce sujet.

Extrait...

"La musique accompagna depuis fort longtemps les exploits des toreros landais. Dans les villages, c'était autrefois l'orchestre engagé pour la fête qui assurait l'illustration musicale de la course landaise. Aujourd'hui, presque toutes les arènes possèdent un emplacement spécialement délimité et fréquemment couvert pour accueillir les musiciens, et chaque comité organisateur met un point d'honneur à s'assurer les services d'une formation étoffée.

Batterie-fanfare, harmonie ou banda, on demande de plus en plus à la musique. Elle ne souligne plus comme avant les temps forts de la course. On lui demande de "mettre l'ambiance" en créant un climat propice à l'inspiration des écarteurs et des sauteurs. La plupart des musiciens n'ont guère le temps de reprendre leur souffle entre deux morceaux, et tant pis si le speaker bavard continue de parler..." (Michel Décla - extrait de La musique, partenaire de la course - Les 50 ans de la fédération).

Voici plusieurs mois que j'avais émis le souhait de créer une rubrique sur la Musique en course landaise et d'y répertorier toutes les informations concernant ce sujet. Aujourd'hui c'est l'information que m'a transmise Fabrice Lafourcade, l'un des responsables et des musiciens du groupe "Los Gatchos" de Peyrehorade qui m'a fait prendre la décision de créer cette rubrique. Elle ne sera pas seulement la rubrique de "Course Landaise Magazine", elle sera la rubrique de tous ceux, musiciens ou mélomanes, qui veulent lui donner consistance. Combien de fois ai-je écrit dans mes articles ou mes comptes-rendus de course que bien souvent nous assistions à des concerts ! En 2003, Michel Décla parlait de "mettre l'ambiance"... 8 ans plus tard je crois en effet que la qualité des groupes musicaux qui animent les courses landaises dépasse de très loin cette notion, et que les morceaux interprétés relèvent autant du concert que de l'ambiance.

Pour en revenir au côté "pratique", je propose donc que toute information concernant la musique en course landaise et les activités des groupes musicaux qui animent nos courses soient diffusées dans cette rubrique.

Comme je l'indiquais précédemment, ce sont "Les Gatchos" de Peyrehorade qui me font l'honneur de l'inaugurer. Un grand projet les anime, et vous en aurez ci-dessous la teneur et la primeur. Les Gatchos se hissent au niveau des grandes formations musicales. Ils font partie de la Musicale des Gaves créée à Peyrehorade en 1994. C'est une formation qui voit évoluer dans ses rangs de nombreux jeunes issus de l'école de musique. Leur participation à de nombreux évènements hors du Sud-Ouest leur confère ce rang de "valeur sûre" en matière d'animation musicale. Les CD qu'ils ont réalisé sont bien entendu la concrétisation de leur travail et de leur qualité musicale.

Michel Puzos

Vous trouverez ci-dessous le projet musical des "Gatchos", un projet ambitieux, et que de tous nos voeux nous appelons à la réussite.

PROJET MUSICAL COURSE LANDAISE

Depuis sa création en septembre 1994, la Banda Los Gatchos de Peyrehorade anime de temps à autres des courses landaises. Ces animations ont été l'occasion pour ses membres de cotoyer les acteurs coursayres, lors des avant et après courses. Une complicité est née, accompagnée d'un profond respect pour des acteurs emplis de panache et prenant des risques en s'adonnant à leur passion.

La banda a donc voulu lancer une idée, en utilisant les talents de Simon DUTOURNIER, bassiste des Gatchos formé sur les bancs de l'école de musique de la Musicale des Gaves (association dont fait partie la Banda). Idée de composer deux morceaux musicaux, inédits, qui porteront le nom des frères Vergonzeanne et de Hugo Viney-Thomas, comme cela se fait en Espagne avec les matadors donnant leurs noms à des pasodobles.

Une amitié est née avec Nicolas, Frédéric et Guillaume Vergonzeanne au fil de nos animations des courses avec la Ganaderia Deyris. Des liens se sont créés, des fêtes ont été organisées. Nicolas a le mérite de mettre en place des spectacles inédits pour porter haut la Course Landaise, après avoir décroché un nombre de titres impressionnant dans la catégorie saut. Il aime l'innovation, ne souhaite pas tomber dans une certaine léthargie, et se fait accompagner à cette fin d'autres acteurs issus de la famille coursayre. Frédo, c'est le panache personnifié, la volonté de donner le meilleur pour le public. C'est aussi un métronome qui sait dompter la grosse caisse, au hasard d'une feria. Guillaume, c'est l'abnégation, toujours en haut de l'affiche, qui entame avec succès une saison que nous lui souhaitons radieuse. La famille Vergonzeanne, c'est la simplicité, malgré les titres et le succès qui perdurent depuis plusieurs années. Tous trois aiment la musique, et entretiennent des relations cordiales avec d'autres sociétés musicales.

Concernant Hugo, il est lié à la Musicale des Gaves depuis ses débuts, en ceci que sa mère a été l'une des pionnières de l'association, dispensant des cours de flutes au sein de l'école de musique. Tout jeune, Hugo s'est essayé à la musique en Pays Tyrossais. Il entretient des liens privilégiés avec Simon, et conserve lui aussi sa simplicité malgré un titre de champion de France des écarteurs glané à l'aube de sa majorité.

Un morceau rythmé est donc en cours de composition pour les frères Vergonzeanne, et sera présenté lors des fêtes de Peyrehorade début août. Un pasodoble portant le nom d'Hugo Viney-Thomas sera interprété à l'automne, dans le cadre de notre concert de la Sainte-Cécile.

Au-delà de ces quatre acteurs, et même s'ils ne sont pas un groupe coursayre comme ces belles sociétés musicales que sont Pomarez, Saint-Justin, Doazit, Nogaro, Samadet..., les Gatchos continueront à faire au mieux lorsqu'ils animeront une course, en tâchant de créer une ambiance qui sera profitable à tous les acteurs. Car si un hommage est rendu ici à Nicolas, Fredo, Guillaume et Hugo, nous apprécions le travail de l'ensemble des acteurs, et leur souhaitons une saison couronnée de réussite.

Les Gatchos

Date de dernière mise à jour : 30/10/2020