FESTIVAL(S) Art et Courage

  • Reportage (Compte Rendu). Mont de Marsan le 22 Juin : Festival Art et Courage

    Compte Rendu : Aurélien Mondine 

    Le festival Art & Courage fêtait samedi dernier du côté de Mont-de-Marsan son trentième anniversaire devant une bonne assistance, même si le second anneau des arènes du Plumaçon n’affichait pas complet, malgré un temps idéal contrairement à la précédente édition.

    Après la photo officielle de la cuadrilla en piste, la présentation de chacun des acteurs et le paseo d’ouverture interprété par l’harmonie Pomarézienne, c’est une haie d’honneur formée par les participants qui accueillait Michel Agruna, appelé en piste par le debisaïre de la soirée Didier Goeytes afin d’être honoré pour son investissement dans l’organisation de ces 30 festivals.

    Pas de grands changements pour cette trentième édition hormis une animation par l’harmonie Pomarézienne entre chaque partie. C’est plutôt en piste qu’il y a eu un petit renouveau avec l’apparition des deux jeunes champions de France Kévin Ribeiro et Gauthier Labeyrie, ainsi que du prometteur Jérôme Costarramone. Ils ont tous deux brillé face à leur coursière respective, se qualifiant ainsi pour la sortie du novillo qui leur était dévolu. Série d’ailleurs très compliquée de part le comportement de leur adversaire, à l’image de l’ensemble des novillos envoyés par l’empresa Toropasion, décevants pour la plupart, dangereux pour certains (Rémi Latapy en ayant malheureusement fait les frais dès sa première attaque). Louis Navarro, désigné vainqueur de cette partie, et Romain Clavé ont toutefois pu sortir un écart supérieur à leur adversaire en fin de sortie.

    Les toros déplacés par Germán Villar ont eux aussi donné des jeux divers (deux ou trois exemplaires permettant par contre aux acteurs de s’exprimer pleinement) et il fallut par exemple tout l’engagement de Mathieu Noguès (pour deux figures à forte émotion face au sérieux Novo) et Cyril Dunouau (pour une figure supérieure à la sortie du toril) pour réussir à sortir des écarts de qualité dans leur série. Alexandre Duthen fut par contre bien servi avec Caratriste qui lui a permis de tourner 3 figures supérieures. Baptiste Bordes qui terminait la partie écarts a réussi quelques belles figures devant Bravosito sans toutefois parvenir à enflammer complètement les gradins.

    Il faut dire que Thomas Marty s’en était chargé juste avant, réalisant une sortie de rêve face au néanmoins sérieux Raposo, 5 écarts plus beaux les uns que les autres, les deux derniers fantastiques qui ont fait rugir les arènes du Plumaçon. Une très grande série récompensée par une ovation majuscule du public et par deux vueltas accordées par le jury des anciennes gloires du festival (Didier Bordes, Christophe Dussau, Jean-Marc Lalanne et Didier Laplace).

    Les sauteurs Louis Ansolabéhère (désigné vainqueur grâce à l’exécution de sa rondade flip), Etienne Grenet, Kévin Ribeiro, Guillaume Vergonzeanne et Dominique Larié ont parfois pris beaucoup de risques pour assurer le spectacle dans chaque sortie, sans compter leur aide au travail de piste effectué par Jean-François et Laurent Deyris, Stéphane Courtiade et Nicolas Morandin.

    Mont de Marsan

    Panoramique des arènes de Mont de Marsan. Thomas Lamagnère

    Déroulement du Festival Art et Courage

    Mont de Marsan Les vaches sans corde :

    • C’est la coursière de l’Armagnacaise qui lance la soirée avec face à elle Maxime Dessa pour 7 écarts (le second supérieur à droite, une touche au quatrième sur cette même corne) et Louis Ansolabéhère pour une rondade périlleux arrière.
    • Gauthier Labeyrie profite lui des galops de la coursière de la Dal pour tourner 7 écarts (2 supérieurs à gauche, un à droite) et une touche au dernier à droite. Etienne Grenet ajoute un saut vrillé et un saut périlleux.
    • C’est Jérôme Costarramone qui signera la meilleure sortie de cette première partie face à la coursière de chez Deyris, 8 écarts au total, 3 figures de qualité à droite et un très bon passage à gauche. Kévin Ribeiro s’envole pour un saut vrillé et un saut périlleux très haut.
    • Thibaut Busquet fut par contre moins bien servi par la coursière de chez Dargelos. Il tournera 7 écarts (une touche à gauche), accompagné de Guillaume Vergonzeanne pour un vrillé (après une touche sur sa première tentative).

    Mont de Marsan Les novillos :

    • Seul sauteur à ne s’être pas encore produit, Dominique Larié attend Tisnado (n°20 d’origine Antonio Lampreia, 435kg) à la sortie du toril pour un saut vrillé. Etienne Grenet (ange), Guillaume Vergonzeanne (périlleux), Louis Ansolabéhère (ange) et Kévin Ribeiro (pieds-joints) prennent le relais. Dominique et Kévin reviennent pour un saut de l’ange en duo, Etienne et Guillaume terminant ensuite par un vrillé chacun.
    • Ervilha (n°102 d’origine Oliveira, 445kg) était réservé aux deux qualifiés de la première partie. Difficile à cadrer, il est toutefois attaqué par Gauthier Labeyrie pour un écart à émotion corne droite. Louis Ansolabéhère prend le relais pour un saut vrillé avant de laisser Jérôme Costarramone tourner 3 écarts, bien le dernier malgré les départs au ralenti de son adversaire.
    • Romain Clavé teste sur chaque corne Carterito (n°11 d’origine Astolfi, 428kg) et poursuit par 4 figures à droite, l’avant-dernière supérieure. Kévin Ribeiro ajoute un saut vrillé et un saut de l’ange.
    • Leur camarade de cuadrilla Louis Navarro s’est lui aussi senti à l’aise sur la corne droite de Alforreca (n°17 d’origine Antonio Lampreia, 483kg), réussissant une très belle avant-dernière feinte avant de terminer sur une belle note, toujours à droite. 7 écarts au total, Etienne Grenet ajoutant 2 sauts périlleux et un saut vrillé.
    • Triomphateur l’an passé, Rémi Latapy n’a pas connu la même réussite avec Panero (n°8 d’origine Astolfi, 410kg) qui l’envoyait violemment au sol avec sa corne gauche dès le premier écart. Après de multiples tentatives, Guillaume Vergonzeanne réussissait enfin à s’envoler pour un saut vrillé.

    Mont de Marsan Les toros :

    • Retour des sauteurs au-dessus de Algodonito (n°82 d’origine Bañuelos, 568kg) débuté par Dominique Larié (ange), relayé par Guillaume Vergonzeanne (ange), Kévin Ribeiro (très bon périlleux), Louis Ansolabéhère (rondade vrillé) et Etienne Grenet (vrillé). Après un vrillé de Dominique contre les planches, Louis déclenchait l’ovation du public en réussissant sa rondade flip suivie d’un périlleux arrière. Etienne revenait pour un vrillé, Kévin terminant par un périlleux avec enchaînement suivi d’un saut de l’ange de Dominique. La première vuelta de la soirée leur était accordée.
    • Alexandre Duthen trouvait un bon partenaire avec Caratriste (n°22 d’origine Orive, 523kg) qui lui permettait de briller tout au long de ses 6 écarts (à retenir deux figures supérieures à gauche et une à droite). Il est récompensé d’un tour de piste aux côtés de Kévin Ribeiro venu participer à réussite de la sortie avec un vrillé et un superbe périlleux.
    • Après un écart de test sur chaque corne, Mathieu Noguès décidait d’attaquer Novo (n°100 d’origine Oliveira, 502kg), plutôt conciliant de prime abord, sur le saut à gauche pour un écart très compliqué, passé au plus près de la corne et qui a fait frémir l’assistance. Le retour à droite est aussi difficile et fait à nouveau passer des frissons au public. Le relais est apporté par Etienne Grenet avec un vrillé et un périlleux. Les deux camarades de la Dal étaient récompensés d’une vuelta.
    • Cyril Dunouau lançait parfaitement sa série par un écart à la sortie du toril sur la corne droite de Composto (n°27 d’origine Ponte Dias, 504kg) mais les galops de son adversaire ne lui ont pas permis de trouver la même réussite sur ses 5 écarts supplémentaires. Louis Ansolabéhère ajoutait un vrillé.
    • Vint la sortie de la soirée et certainement de ces dernières années avec Raposo (n°92 d’origine Oliveira, 500kg) affronté superbement par Thomas Marty qui a su alterner des feintes millimétrées sur les deux cornes au cours de ses 5 écarts, se permettant même d’aller à mas alors que les trois premières figures étaient déjà de qualité. Le quatrième à droite et le dernier à gauche furent tout simplement magnifiques et déclenchèrent une très grande ovation alors que le toro n’avait pas encore regagné le toril. Guillaume Vergonzeanne partageait le succès de cette sortie en s’envolant pour un saut vrillé salué par le toro avant de rejoindre son camarade de chez Dargelos pour une double vuelta bien méritée.
    • Baptiste Bordes avait la charge de terminer la partie écarts face au toro le plus lourd de la soirée Bravosito (n°5 d’origine Galache, 578kg) qu’il attendait sortie du toril pour un écart risqué à droite. Il poursuivait par 6 écarts à gauche (deux supérieurs dont un au ras des planches) et 3 écarts à droite (dont un très bon), Dominique Larié ajoutant un saut vrillé. Vuelta pour les deux acteurs.
    • L’ultime toro de la soirée, Patrao (n°15 d’origine Ponte Dias, 539kg), était réservé aux sauteurs. Il sera travaillé par Etienne Grenet (périlleux sortie des loges, vrillé et pieds joints à risque), Kévin Ribeiro (ange et périlleux) et Dominique Larié (ange et vrillé). La sortie sera écourtée sur blessure du toro.

  • Reportage (Vidéo). Présentation du 30ème Festival Art et Courage (suite)

    Les Vidéos de Jean-Paul Lahitte  

    1. Présentation du bétail
    2. Premières réactions des acteurs
    3. Présentation des manifestations qui encadrent le festival/Le mot du président, de Michel Agruna et des partenaires

     


  • Reportage (Vidéo). Présentation du 30ème Festival Art et Courage

    La FFCL a présenté jeudi dernier à la CCI des Landes le 30ème Festival Art et Courage qui se déroulera le 22 Juin prochain dans les arènes du Plumaçon à Mont de Marsan. Jean-Paul Lahitte y assistait... vous trouverez ci-dessous la 1ère partie de cette présentation... suivront un peu plus tard la présentation du bétail, les premières réactions des acteurs, le détail des manifestations qui encadreront cette 30éme édition, ainsi que les diverses interventions qui ont conclu cette soirée.

    Les Vidéos de Jean-Paul Lahitte : Partie 1 Présentation générale du Festival 


  • Reportage. Mont de Marsan le 9 Juin : Festival Art et Courage

    L'Image du Jour

    Bapiste Bordes

    Photo Jean-Claude Dupouy. Superbe écart de Baptiste Bordes sur la corne gauche de Postorero (625kgs)

    Aurélien Mondine  Reportage

    Le temps maussade n’aura pas eu trop d’impact sur la fréquentation des arènes du Plumaçon, puisqu’un très nombreux public garnissait les gradins de l’arène montoise samedi soir à l’occasion de la 29ème édition du Festival Art & Courage.

    Après la photo officielle de la cuadrilla du jour dans la piste, la présentation de chaque acteur et le paseo d’ouverture interprété par la Cigale de Morcenx, Didier Goeytes, le debisaïre de la soirée, présentait le très beau palmarès du parrain de la soirée, Olivier Lafargue, qui s’avançait ensuite au centre de la haie d’honneur formée par les acteurs pour recevoir un trophée des mains du coordinateur de cette 29ème édition, Jean-François Deyris.

    Déroulement du festival

    Mont de Marsan

    Panoramique des arènes de Mont de Marsan. Thomas Lamagnère

    Mont de MarsanLes vaches sans corde

    • La pluie s’est invitée dès les premières foulées de la coursière à la devise sang et or qui ouvrait le spectacle face à Julien Guillé. L’écarteur de la ganaderia Dargelos tourne 8 écarts au total avec deux belles réussites sur la corne droite de sa partenaire. Les deux sauteurs de la formation, Guillaume Vergonzeanne et Dominique Larié, participent à la sortie avec respectivement un saut vrillé et un saut de l’ange.
    • Maxime Dessa représente lui la ganaderia Armagnacaise et tourne 6 écarts face à la coursière qui lui était dévolue, principalement à droite. C’est d’ailleurs sur cette corne qu’il tourne la meilleure figure de sa série sur son avant-dernière présence. Après un saut vrillé, Louis Ansolabéhère fait monter l’intensité du spectacle en réussissant son nouveau saut rondade-flip.
    • Thibaut Busquet profite des jolis galops de la coursière de la Dal pour lui tourner quelques figures de qualité, notamment à gauche pour trois belles réussites. La pensionnaire de Michel Agruna l’accroche par contre une fois à droite. 7 écarts au total, Etienne Grenet ajoutant un saut vrillé et un saut de l’ange.
    • Romain Clavé trouve également la réussite sur la corne gauche d’une jolie coursière de Jean-Louis Deyris et signe trois figures supérieures pour 9 écarts au total. Fabien Napias s’envole lui aussi pour un saut vrillé et un saut de l’ange.

    Mont de MarsanLes novillos

    • Déjà aperçus au-dessus de la coursière rattachée à leur ganaderia respective, les cinq sauteurs ouvrent la partie des novillos en affrontant Democratico (n°46 d’origine Cabral, 468kg). C’est Dominique Larié qui lance fort la série en l’attendant à la sortie du toril pour un saut pieds-joints. Etienne Grenet (vrillé), Guillaume Vergonzeanne (périlleux), Louis Ansolabéhère (ange) et Fabien Napias (vrillé) exécutent chacun un saut. Etienne et Louis s’envolent en duo pour un saut de l’ange, Guillaume et Dominique pour un saut périlleux. Fabien ajoute un saut périlleux avec enchaînement, Guillaume termine sur un saut de l’ange. Nicolas Morandin pose le lasso avec succès pour sa première participation au festival, permettant de faire rentrer le novillo récalcitrant.
    • Les anciennes gloires du festival Didier Bordes, Didier Laplace, Jean-Marc Lalanne, rejoints cette année par l’octuple champion de France Christophe Dussau, composent le jury de la soirée et sont chargés d’attribuer les tours de piste, mais également de sélectionner les deux meilleurs acteurs face aux vaches sans corde pour affronter le novillo Afortonado (n°76 d’origine Domecq, 452kg). Romain Clavé (4 écarts) et Thibaut Busquet (3 écarts) se partagent donc la série, accompagnés de Louis Ansolabéhère qui s’envole pour une rondade périlleux arrière, et avec succès puisque Romain signe deux figures supérieures à gauche pour terminer sa prestation tandis que Thibaut, après un bon premier à gauche, tourne un très bon second écart à droite.
    • Dulce (n°3 d’origine Talavante, 468kg) est testé une fois sur chaque corne par Rémi Latapy. Après quelques galops hésitants, corrigés par un saut de l’ange de Fabien Napias, la sortie va crescendo, Rémi signant une bonne feinte à droite alors que le novillo était venu le chercher, et terminant, après un écart à gauche, par une superbe feinte sur cette même corne, décrochant le droit d’effectuer la première vuelta de la soirée.
    • Saltafinca (n°15 d’origine Domecq, 480kg) permet à Alexandre Duthen de le feinter à 7 reprises, principalement à gauche avec un avant-dernier passage supérieur. Guillaume Vergonzeanne ajoute un saut vrillé.
    • Dernier novillo de la soirée, Seriote (n°75 d’origine Mergelina, 495kg) permet à Louis Navarro de briller avec trois figures sur chaque corne, tournant une troisième feinte sublime sur la corne droite de son adversaire. Etienne Grenet s’envole pour un vrillé. Une vuelta récompense les deux acteurs.

    Mont de MarsanLes toros

    • Le premier toro de ce festival, Quemaflores (n°64 d’origine Passanha, 592kg) est réservé aux sauteurs mais ses départs très compliqués n’autoriseront qu’un saut pour chacun, un saut vrillé pour Guillaume Vergonzeanne, un saut de l’ange pour Fabien Napias, Dominique Larié et Louis Ansolabéhère, un saut périlleux pour Etienne Grenet.
    • De retour le temps d’une soirée après avoir manqué les deux précédentes éditions, Benjamin de Rovère trouve en la corne droite de Sospechoso (n°20 d’origine San Miguel, 540kg) l’occasion de briller. 4 écarts sur cette corne (sur 6 au total), deux jolis premiers et surtout deux très belles réussites sur les deux suivants. Fabien Napias ajoute un saut vrillé et un saut de l’ange et est convié à la vuelta avec son ancien chef de cuadrilla.
    • Trapero (n°5 d’origine Recitales, 502kg) n’était pas disposé à laisser Cyril Dunouau briller, avec ses charges courtes et sa très forte propension à rester planté au centre du ruedo montois. Cyril lui arrachera pourtant 5 départs, terminant sur une figure nettement supérieure sur chaque corne loin d’être gagnées, sur des départs côté toril. Louis Ansolabéhère ajoute un saut de l’ange. Après un long moment d’attente pour que le toro regagne les corrales grâce au travail des frères Deyris, sans succès, puis de Serge Junca, les deux acteurs sont récompensés par une vuelta.
    • Intratable (n°40 d’origine Domecq, 580kg) autorise 5 écarts monter-descendre à Thomas Marty (un bon passage sur chaque corne). Après un saut vrillé de Dominique Larié, c’en est fini des galops du toro, l’écarteur de chez Dargelos n’arrivant pas à le faire suffisamment démarrer pour exécuter une figure supplémentaire.
    • Incansable (n°48 d’origine Recitales, 536kg) ne permet pas à Mathieu Noguès de totalement s’exprimer sur ses 5 écarts, devant refuser plusieurs départs au ralenti du toro, il réussit malgré tout un bon avant-dernier sur le saut à gauche. Etienne Grenet s’envole pour un saut périlleux et un saut de l’ange.
    • Baptiste Bordes est opposé au toro le plus lourd de la soirée, Postorero (n°45 d’origine Terron, 625kg), qu’il débute par deux feintes à droite. Après un saut périlleux avec enchaînement de Guillaume Vergonzeanne, il veut tenter un écart sur le saut, toujours à droite, mais un départ en deux temps du toro lui cause une tumade impressionnante (car pris de vitesse) mais sans gravité. Après un écart pour tester la corne gauche, la sortie se termine crescendo avec deux écarts de qualité sur chaque corne, le dernier à droite superbe. Les deux acteurs sont conviés à un tour de piste.
    • Les sauteurs terminent le spectacle au-dessus de Vividor (n°16 d’origine Recitales, 555kg). Etienne Grenet débute la série avec un saut vrillé et un saut de l’ange, Louis Ansolabéhère s’envole pour une ultime rondade périlleux arrière, Guillaume Vergonzeanne ajoute un saut de l’ange tandis que Dominique Larié exécute un saut vrillé et un saut de l’ange. Etienne et Guillaume effectuent un périlleux l’un derrière l’autre, le toro s’arrêtant avant de permettre aux autres de passer. Guillaume Vergonzeanne exécute un périlleux avec enchaînement sur un départ à nouveau compliqué malgré un changement d’axe, Dominique Larié ajoute un saut de l’ange tandis que Fabien Napias termine la sortie sur un joli périlleux.

    Les hommes en blanc Jean-François et Laurent Deyris, Nicolas Morandin, Gaël Forfert, Stéphane Courtiade et Serge Junca ont eu fort à faire dans le placement d’un lot décevant pour la partie toros déplacé par Germán Villar. Si les novillos (eux aussi fournis par l’empresa Toropasion) ont plutôt donné satisfaction, le jeu proposé par les toros fut parfois très relatif, mais les acteurs se sont eux par contre pleinement engagés et sont parvenus à tourner quelques superbes figures à l’image de Rémi Latapy (pour sa magnifique dernière feinte), Louis Ansolabéhère (pour ses différentes rondades sur les toros et sa rondade-flip sur la sans corde) et Baptiste Bordes (avec notamment un excellent dernier passage), tous trois désignés vainqueurs dans leur catégorie respective à l’issue du spectacle. Mais Romain Clavé, Thibaut Busquet, Louis Navarro (avec un troisième écart magistral), Benjamin De Rovère ou encore Cyril Dunouau, pour ne citer qu’eux, n’ont pas été en reste pour distiller des étincelles tout au long de la soirée. Souhaitons que pour le trentième anniversaire l’an prochain, les acteurs retrouvent des adversaires beaucoup plus conciliants comme ce fut le cas les années précédentes, pour enflammer complètement les arènes du Plumaçon tout au long d’une soirée.


  • Vidéos. Présentation du Festival Art et Courage 2018 / Présentation du Bétail

    La Fédération Française de la Course Landaise a présenté le 4 Mai, à la Chambre de Commerce et d'Industrie des Landes le 29ème Festival Art et Courage qui se déroulera le 9 Juin à 21h00 aux arènes du Plumaçon à Mont de Marsan.

    Mot d'accueil et présentation de la soirée par Franck Serve président fédéral, présentation du spectacle par Bertrand Capuch, présentation du bétail sélectionné par Michel Agruna, intervention des acteurs et de Jean-François Deyris coordinateur du festival... tels étaient les ingrédients de cette première partie de soirée à laquelle nous vous convions grâce aux images de Jean-Paul Lahitte. Nous vous proposons ci-dessous deux vidéos, la "Présentation du Festival" par Bertrand Capuch et la "Présentation du Bétail" par Michel Agruna.

    D'autres vidéos suivront ultérieurement, notamment la signature des partenariats avec la FFCL et la remise du boléro blanc et du gilet blanc aux champions de France Loïc Lapoudge et Fabien Napias

     

    Jean-Paul Lahitte  Reportage Vidéo

    Présentation du Festival

    Présentation du Bétail


  • Vidéo. Festival Art & Courage : les Toros

    Depuis le callejon, Jean-Paul Lahitte a filmé les évolutions des toreros devant les toros et a recueilli les réactions des acteurs. A venir une vidéo spécial Baptiste Bordes


       Les Vidéos de Jean-Paul Lahitte



  • Vidéo. Festival Art & Courage : Vaches sans corde et Novillos.

    Depuis le callejon, Jean-Paul Lahitte a filmé les évolutions des toreros devant les vaches sans corde et les novillos et a recueilli les réactions des acteurs.


       Les Vidéos de Jean-Paul Lahitte