Assemblée générale de la FFCL

aignan.jpg

 

C'est le club taurin d'Aignan qui recevait cette année la fédération pour son assemblée générale. Le président Alain Mahu, avec toute son équipe, et notamment des jeunes (Lauriane en tête), avait préparé de main de maître cette manifestation pour que le meilleur accueil soit réservé aux congressistes. Ce n'était sans doute qu'une répétition en attendant le 80ème anniversaire des arènes en Avril prochain. Parfaite réussite en tout cas, avec un accueil chaleureux, une déco sympathique, une expo photos qui nous a rappelé de bien beaux souvenirs et notamment les exploits des enfants d'Aignan Thierry Bergamo et Manuel Garcia, et puis un succulent repas qui a ravi les plus fins gourmets.

A 18h00 le président Michel Lalanne donne le coup d'envoi des travaux.

C'est au nom du club taurin d'Aignan qu'Alain Mahu accueille la fédération et tous les congressistes.

Monsieur Baratault, maire d'Aignan, dit son plaisir d'accueillir ce congrès, rappelle bien sûr que de nombreux toreros ont illustré l'histoire de la course landaise, signale que la municipalité a financé des travaux aux arènes dans la perspective du 80è anniversaire, dit sa satisfaction de voir que l'initiation à la course landaise va aussi se réaliser dans le Gers, et félicite le club taurin pour tout le travail qu'il effectue en vue de maintenir la tradition à Aignan.

Michel Lalanne rappelle ses souvenirs personnels à Aignan, remercie la ville pour son accueil et souhaite la bienvenue aux congressistes et aux personnalités présentes. Il présente ensuite le rapport moral de l'année écoulée.

- Hommage rendu aux disparus avec un mot pour chacun d'eux.

- Rédaction et dépôt du projet de candidature au patrimoine culturel immatériel de l'humanité à l'Unesco, dossier qui est désormais dans les rouages du ministère de la Culture. La fédération est membre de l'observatoire des cultures taurines depuis sa création et se félicite de l'inscription le 10 janvier 2011 de la tauromachie à l'inventaire culturel immatériel de la France.

- Mise en pratique de la rénovation de la commission sportive. Les responsabilités ont été davantage partagées entre les différents responsables. A noter quelques dysfonctionnements, mais "nous sommes sur la bonne voie pour encadrer la compétition".

- La fédération a accompagné la municipalité de Mouscardès pour préparer la journée d'hommage à Jean-Pierre Rachou. André Domenger, vice-président de la fédération, a assuré la liaison.

- L'école taurine sous la direction de Philippe Descazaux a permis à une nouvelle génération d'acteurs de se préparer à la course landaise. Au terme de 14 ans de bénévolat au service de la formation, cet immense torero a souhaité laisser sa place. Il aura bien rempli son contrat en permettant à une belle génération d'accéder à l'arène dans laquelle on retrouve toutes nos vedettes du moment. Michel Lalanne remercie Philippe Descazaux et annonce que le ministère de la jeunesse et des sports lui attribuera la médaille d'or qui lui sera remise à Aire sur l'Adour lors du Championnat de France.

- Une nouvelle formule de l'école taurine verra le jour en 2012 avec la création de la licence d'apprenti torero.

- Le projet gascon, dans sa quatrième année, a permis en 2011 à près de 1200 enfants de 60 classes primaires de faire connaissance avec la langue de leurs ancêtres, la langue gasconne, et la course landaise. Les enfants et leurs parents se sont retrouvés à deux reprises dans les arènes de Pomarez pour deux très belles soirées de promotion de notre sport.

- Une nouvelle chargée de mission, Coralie Hué, a pris avec beaucoup d'enthousiasme sa nouvelle fonction.

- Malgré la difficulté à trouver des personnes disponibles pour assumer les obligations quotidiennes d'une fédération sportive, il a fallu créer rapidement une commission d'appel pour la lutte contre le dopage afin de pouvoir traiter le cas de Didier Laplace. L'AFLD a jugé que les délais règlementaires n'avaient pas été respectés et il a été convoqué à Paris. Au terme de son audition il a été relaxé.

- Arrivée de deux nouveaux partenaires : la Direction des Sports du Conseil Régional d'Aquitaine qui soutient le projet Gascon et l'audit de fonctionnement ; et les Vignerons Landais du Tursan qui ont fait évoluer leur partenariat pour être aux côtés de Maïsadour et de la Caisse Régionale du Crédit Agricole, partenaires de l'escalot. L'Union des Clubs Taurins Paul Ricard a accru son partenariat en venant abonder un classement qui jusque là était sans partenaires : l'escalot des vaches sans corde. Le Conseil Général des Landes continue à soutenir l'activité générale de la FFCL, le championnat des vaches sans corde, le projet gascon et d'une manière générale toute l'activité des ganaderos.

- Quelques "couacs" durant l'année 2011 : l'échec de la commission emploi pour les toreros (un partenaire opérationnel semblait avoir été trouvé mais cela n'a pu aboutir) ; la soirée des trophées a du être réduite à un programme minimum vu la difficulté à organiser celle-ci ; l'erreur sur le pointage après le championnat des sauteurs, constatée le lundi matin, rectifiée le mercredi soir en déclassant Fabien napias et qualifiant Guillaume Vergonzeanne qui était en fait le véritable vainqueur (Cela a été un très mauvais moment pour tout le monde... "nous devons absolument revoir de plus près la procédure de saisie et de transmission des notes pour qu'une telle erreur ne puisse plus se reproduire" ; l'agression d'un juré par un acteur, lors des fêtes de Saint-Sever ("cette affaire n'a pas pu être traitée comme elle aurait du l'être... avec un dossier d'accusation insuffisamment préparé, la commission de discipline indépendante a pris la décision qu'elle devait prendre au vu des arguments fournis des deux côtés").

- Clôture du dossier de Kevin Laurent qui avait été victime d'un très grave accident dans les arènes d'Hagetmau en août 2010. "Le chèque versé par AVIVA ne lui rendra jamais sa mobilité complète mais l'aura au moins aidé à aménager sa maison pour faciliter ses déplacements et sa rééducation". Michel Lalanne indique en outre les qualités morales de ce garçon qui souhaite rester au plus près de la course landaise.

- Signature d'une convention avec Nîmes Métropole pour organiser chaque année 8 courses dans le département du Gard.

- Partenariat renforcé avec la mairie de Vieux-Boucau pour bâtir une semaine de promotion de la course landaise dans cette station pendant la semaine où a lieu le championnat des vaches sans corde.

- La course landaise a été mise à l'honneur à l'occasion du Téléthon à Dax en décembre (remerciements à Didier Goeytes) et des aventures urbaines à Mont de Marsan en octobre.

- Révision du règlement anti dopage qui a intégré les nouvelles préconisations imposées par le Ministère et qui a été adopté en assemblée générale extraordinaire à Tartas le 5 décembre dernier (Mr le docteur Pinte avait présenté les textes).

- Sur instruction du Ministère de l'Agriculture, la DDCSPP des Landes a lancé à l'automne dernier un contrôle généralisé sur la totalité de l'élevage brave présent sur notre département. Ces contrôles ont pour objectif de rechercher tous les animaux suspects de porter les signes de la tuberculose bovine. Contrairement aux élevages "normaux" où un seul animal suspect condamne à l'abattage total l'ensemble du troupeau, la course landaise bénéficie depuis 2008 d'une dérogation réservée aux races à faible effectif et qui autorise l'abattage sélectif, ce qui a effet de permettre la requalification en quelques mois de la plupart de nos ganaderias.

- Rénovation de la commission administrative (Mr Renoult interviendra pour expliquer ce travail).

Le compte-rendu d'activités que présente Michel Lalanne "ne peut pas être exhaustif, il relève seulement les faits marquants qui ont ponctué l'année 2011 et qui ont fait l'objet de discussions lors des dix réunions du comité directeur. Il n'est que la partie apparente d'un important travail de fond effectué par les bénévoles passionnés et dévoués qui oeuvrent pour faire vivre la course landaise".

Le rapport est adopté à main levée à l'unanimité.

Quelques chiffres :

- 271 associations

- 158 Cartes jeunes (en diminution)

- 260 licences toreros landais (+10)

- 619 Spectacles (- 21)

- 101 courses inscrites aux Challenges (+4)

- 14 ganaderos avec un bétail de 1328 vaches et 112 taureaux au 31 décembre 2011

Michel Lalanne reprendra un peu plus tard à l'aide d'un écran géant les résultats des compétions de l'année 2011, ainsi que les tarifs applicables pour la saison 2012 (affiliations pour les clubs, licences, cotisations courses et concours, forfaits URSSAF, carte jeune.

Bertrand Capuch, dans son rapport, reprend en détails tous les points liés à l'élevage et que le président fédéral avait approchés dans son rapport général. Quelques points supplémentaires : les loges devront être désinfectées avant et après une course - aide du conseil général pour l'interféron - pression des anti-taurins.

Il conclut son allocution par cette citation : "Si tu te bats tu peux perdre, si tu ne te bats pas tu as perdu".

Rapport financier exposé par Max Lacave. Lecture détaillée de tous les chiffres, recettes et dépenses, qui fait apparaître un solde positif. Les comptes sont déclarés par Mme Luquet Theux commissaire aux comptes "conformes au droit comptable, réguliers et sincères". Le rapport financier est adopté à l'unanimité. Le rapport complet a été distribué à chaque congressiste. Max Lacave précise qu'il faudra maîtriser les charges, trouver d'autres partenariats.

Paulette Saint-Germain présente les rapports URSSAF et Commission Intempéries. Pour ce qui est de l'URSSAF elle indique que certaines associations oublient de payer leurs cotisations dans les délais. La FFCL fait les rappels à l'ordre qui s'imposent, mais le jour où il faudra passer directement par l'URSSAF "attention aux amendes de retard". Pour ce qui est de la commission intempéries, elle souligne les efforts qui ont été faits pour protéger les pistes. Les recttes dépassent les 100 000 euros, ce qui peut paraître important mais qui ne serait pas suffisant en cas d'année pluvieuse. Et puis elle rappelle une nouvelle fois qu'il y a des dates à respecter pour l'adhésion et que les retards ne sont plus tolérés.

Franck Serve présente ensuite le rapport de la commission sportive. Quelques points de règlement :

- pas de noeud à la corde des vaches sous peine d'annulation

- maximum de 10 figures à la sans corde

- en cas de blessure du cordier titulaire la compétition est arrêtée, seul l'escalot individuel est maintenu.

- pas de toro lors d'une course de challenge, sinon la course est pointée 0

- 2 jurés pour pointer une course (suppression du rôle d'assesseur)

Franck Serve rappelle ensuite les dates des épreuves fédérales :

- 28 Avril, un spectacle inédit à Pomarez

- 2 Juin "Art et Courage" à Mont de Marsan : la partie sportive sera préparée par Michel Agruna, Didier Goeytes et Nicolas Vergonzeanne ; la partie extra sportive sera de la responsabilité de Max Lacave

- 23 Août Championnat des Sans Corde à Vieux-Boucau

- 22 Septembre Championnat des Jeunes à Gabarret

- 30 Septembre Championnat de France à Aire sur Adour pour le 40è anniversaire des arènes

Franck Serve rappelle ensuite le nouveau fonctionnement de l'école taurine après avoir remercié Philippe Descazaux pour tout le travail qu'il a accompli. Emmanuel Lataste interviendra en tant qu'éducateur sportif. Il y aura donc des séances d'initiation avec la participation de toreros et de la video pour parfaire la technique et la pratique (sans bétail). Puis évaluation devant le bétail. Ceux qui auront passé avec succès l'évaluation participeront ensuite à des séances pratiques devant les coursières des ganaderias Deyris et Dargelos.

Frank Serve précise que des dépliants publicitaires sont distribués afin d'intéresser les jeunes à l'école taurine et à la pratique de la course landaise.

Autre précision, et celle-là d'une autre nature : une rencontre avec les speakers va avoir lieu en vue de mettre en place la charte du speaker. Ceux-ci ont reçu un questionnaire, la moitié d'entre eux a pour l'instant répondu.

Mr Bruno Renoult présente ensuite les différentes étapes de la rénovation administrative de la FFCL. Une projection laisse apparaître les forces et les faiblesses, les pistes d'améliorations et le plan d'action. "On a une résistance aux changements... mais les règles changent autour de nous et il faut donc s'adapter".

Jean-Claude Grémiaux présente le dossier UNESCO, rappelle tout le travail (un travail énorme) qui a été fait tout au long de l'année. Ce dossier est désormais entre les mains du ministère de la Culture. Les photos de Cyril Vidal et le film préparé par la société Eurofilm (qui font partie du dossier UNESCO) sont ensuite projetés sur grand écran. Un film superbe pour expliquer et mettre en valeur la course landaise.

Plusieurs intervenants -Mr Jean-Marie Boudey conseiller général des Landes, Mr Marc Payros conseiller général du Gers et Mme Elisabeth Mitterrand conseillère régionale Midi-Pyrénées- viendront ensuite rappeler leur attachement à la course landaise et l'aide qu'ils lui apportent. Dans sa longue intervention, Mr Payros salue la lutte acharnée de la fédération ainsi que l'inscription de la course landaise au patrimoine immatériel de l'UNESCO. "L'Universel, dit-il, c'est le local sans les murs... les cultures doivent être universelles sans perdre leur identité". Et puis Mr Payros rappelle la force de la course landaise à Aignan, ainsi que l'amitié et les valeurs que véhicule ce sport. Mme Mitterrand quant à elle souhaite que la course landaise et sa fédération soient présentes au salon de l'agriculture, pour présenter à cette occasion le film sur la course landaise projeté ce soir à Aignan.

Michel Lalanne apportera la conclusion et le mot de fin à cette assemblée. Il met ainsi en lumière cette "âme des peuples gascons à laquelle nous nous identifions tous". "Nous avons besoin de soutiens, pour l'importation des vaches, pour les écoles, pour les partenariats... nous devons rénover les locaux de la FFCL qui ont maintenant 30 ans et qui doivent être adaptés pour le personnel (4 salariés aujourd'hui), pour recevoir le public, pour les travaux des commissions et du comité directeur (2 réunions en moyenne par semaine)... il nous faut bâtir l'avenir, les toreros seront les bénéficiaires de notre réussite."

Durant le repas qui suit l'assemblée, la FFCL remet les médailles de la reconnaissance et diverses récompenses. Ainsi sont honorés : Frank ServeEmmanuel Lataste, Alain Mahu, Jean Lasportes, Pierre Baillet et Philippe Lesgourgues. Pour la musique c'est l'Harmonie de Samadet qui reçoit le trophée du meilleur groupe musical de l'année (distinction remise à Laetitia Lalanne, Lucie Tastet et à Mr le docteur Picard). C'est ensuite Ghislaine Lurbe qui annonce le palmarès des arènes fleuries. Les trophées sont attribués cette année aux communes de Momuy (Christian Dumas maire de Momuy reçoit le trophée), Marciac (Thierry Caubet le président) et Dax (Bertrand Capuch reçoit le trophée et invite les coursayres aux prochaines manifestations dacquoises afin de s'émerveiller devant le parterre fleuri dacquois : en juillet le Master des sans corde, en août le grand concours landais et en septembre la nuit du toro). Présentation des récipiendaires par Paulette Saint-Germain (sur des textes de Michel Décla), discours des médaillés, applaudissements chaleureux de la salle... une remise de récompenses appréciée de tous.

Encore bravo au club taurin d'Aignan pour l'organisation de cette soirée... et rendez-vous maintenant dans cette cité coursayre au mois d'Avril.

Michel Puzos  

Commentaires

  • hontang yves
    quand je lis sur le sud-ouest du samedi 18 février ( LES FORCES VIVES DE LA COURSE LANDAISE ) quel beau titre , à par qu'il ne reflète pas se que je lis en dessous ,c'est vraiment du n'importe quoi ,le cordier blessé on arrête la compétition ( et s'il est malade ,on annule la course alors )!!!!!!, pensez-vous aux organisateurs qui ont un contrat avec le ganadéro ,qui payent les jurés et j'en passe arrêtez de cadenasser tout le monde ( acteurs ,ganadéros, coursayres ) PAS DE TORO......compétition, notée 0!!!! pensez plutôt au festival art et courage là surtout n'oubliez pas les toros!!!!! vous êtes entrain de rêver et le monde coursayre vous le fera savoir ,et qui paiera l'addition les organisateurs avec des gradins déserts.
  • hontang yves
    ayant lu le compte rendu de l'a.g de la ffcl,je suis tout à fait d'accord avec toi mathieu ,sur la nouvelle,mais quand je lis ,si le cordier est blessé la compétition est arrêtée, il peut y avoir un remplaçant dans les entraineurs .......non !au niveau des jurés rien ne va changer puisque l'assesseur pointait déjà; mais comme tu le dis mathieu, à force de vouloir tout cadenasser, il ne faut pas oublier que la course landaise est une tradition dans nos villages et surtout un folklore que nous tenons à garder et je pense qu'en agissant avec toutes ces règlementations ,nous verrons avant longtemps la désertification des gradins ,il faut arrêter de prendre vos désirs pour des réalités et surtout arrêter de vous moquer des acteurs, des ganadéros et du public.........






    .
  • Michel Puzos
    • 3. Michel Puzos Le 14/02/2012
    Je pense qu'il s'agit des 10 premières figures (maximum) notées... mais l'écarteur pourra en faire plus si la vache le permet. C'est du moins ce que j'ai compris.
  • minvielle mathieu
    • 4. minvielle mathieu Le 14/02/2012
    Voila quelque chose que je trouve aberrant et je vous en fais part. il dise maximun 10 écarts à la sans corde. Ok mais ou vas le spectacle? Quand je vois mathieu a la dal, baptiste chez dargelos, thomas chez deyris et Alex à l'Armagnacaise. Sans oublier les autres. Ces 4 garçons en particulier sont des métronomes sur les sans cordes et savent les exploiter au mieux. Si ils ont une bonne vache qui peut prendre 15 figures pourquoi les faires arrêter à 10? Ce sont les hommes en piste qui devrait avoir libre cours sur ces bêtes là. Je les vois frustré quand une vache ne peut en prendre que 7 et encore et maintenant ils ne peuvent même plus torée une vache qui peut en prendre 15. A force de vouloir tout cadenassé on va finir par ce cadenassé nous mêmes et le public ne répondra plus présent. Même si la course est un sport c'est avant tout un spectacle et il faut arrêter de barré la route à cela. merci