Compte-Rendu. Montsoué le 17 Mai : Ganaderia Armagnacaise - Cuadrilla Christophe Avignon

Montsoue image 2 rec

Panoramique Nicolas Lamagnère

Reportage Lucette Pomès / Photos Nicolas Lamagnère


Course comptant pour le Challenge Landes-Béarn et le Trophée du Pays de Gascogne

Jurés : Michel Gimenez et André Lupiet - Délégué sportif : Michel Raymond - Speaker : Didier Goeytes - Musique : Harmonie Samadétoise.

Montsoué dont les fêtes patronales durent cinq jours, clôture celles-ci avec une course de challenge. Avant le départ pour les arènes nous avons eu droit à un excellent repas, dans une ambiance espagnole, distillée par le groupe Estrella Gipsy assisté de deux belles danseuses de flamenco. Toutes ces festivités ont connu un très grand succès, dû en partie à la grande variété du programme et surtout à un dynamique comité, présidé par Thierry Laguian avec le soutien efficace de Karine Lamaison et Fabien Laguian. Un beau soleil et des gradins garnis complétaient ce tableau. A la présidence, Jean-Jacques Dehez, premier magistrat de la commune était lui aussi entouré d’un nombre impressionnant d’élus venus en voisins et amis.

La cuadrilla : Christophe Avignon (chef de cuadrilla), Alexandre Duthen, Cyril Dunouau, Louis Giacomin, Loïc Lapoudge, Bastien Moity et Frédéric Vergonzeanne (écarteurs). Laurent Darrouzès et Dominique Larié (sauteurs), Didier Latapy (cordier), Gaël Forfert et David Loupien (entraineurs).

Le toril : Dona, Conchite, Ronda (sauts), vache de l’avenir, Gitana, sans corde, Estrella, Preciosa, Timoka, Mendoza, Mallorca, Mickaëlle et Paquera.

Les résultats :

                Challenge : 276,125 pts

                Escalot : Loïc Lapoudge 4,125 – Cyril Dunouau 3,985 – Alexandre Duthen 3,683

                Trophée du Cap de Gascogne : 11,793 pts et 63 pts (bétail)

Nombre d’écarts et de sauts : Loïc Lapoudge (34), Alexandre Duthen (23), Cyril Dunouau (22), Bastien Moity (8), Louis Giacomin (4) et Frédéric Vergonzeanne (3). Dominique Larié 9 sauts et Laurent Darrouzès 6 sauts.

Résumé : Une première partie difficile à mettre en place avec notamment, une coursière qui s’écorne au refuge après un seul départ, une autre qui sort de sa loge et des acteurs qui ne sont pas au bout de leurs possibilités. Pour cette entame, Loïc Lapoudge, en solo, a bien exploité une belle vache de l’avenir, aux larges cornes, mais a eu moins de chance avec Estrella, redoutable aujourd’hui ; des  écarts au rasoir devant Timoka, gratifiés par 1 écart bonifié, ainsi que face à Mendoza, avec une autre récompense. Mais la cerise sur le gâteau s’est trouvée grâce à Paquera, devant laquelle, encore une fois, ses passages millimétrés, dont 1 écart pointé au maximum et 2 bonifiés. Cyril Dunouau et une parfaite entente avec Mallorca, qui s’enroule autour de lui, obtenant ainsi 3 écarts bonifiés. Alexandre Duthen travaille au mieux une sans corde qui ne refuse aucun affrontement pour 1 écart bonus ; excellent également devant Mickaëlle, qui lève haut  et n’obtenant aucune gratification. Didier Latapy, cordier précis et qui a sauvé quelques situations périlleuses.

Photo Nicolas Lamagnère. Cyril Dunouau, une entente parfaite avec Mallorca


1ère partie


  • Dona : Louis Giacomin (1 écart sur la feinte)
  • Conchite : Bastien Moity (5 dont une chute et 1 intérieur) Frédéric Vergonzeanne (3)
  • Ronda : 24+7 = 31 Laurent Darrouzès (fautes de réception et hors axe)
  • Vache de l’avenir : Présentation=5 - Comportement=7 - Travail=7 - Total=19. Loïc Lapoudge pour dix écarts, alternant très souvent monter-descendre, 2 excellents passages.
  • Gitana : Bastien Moity (3 dont 1 meilleur) Cyril Dunouau (4 avec 1 bel intérieur)
  • Sans corde : 23,625+6=29,625. Alexandre Duthen, en spécialiste, et une partenaire qui répond bien. (9 figures  d’excellente facture et obtenant pour ce travail 1 écart de qualité) Dominique Larié s’acquitte d’un bon vrillé.
  • Estrella : Louis Giacomin (4 écarts, bousculé au 2ème et chute au 3ème) Loïc Lapoudge (4 écarts, chute au 1er, pris par l’épaule de la coursière, tentative d’intérieur au 2ème et se venge aux 2 derniers)

Photo Nicolas Lamagnère. Dominique Larié, un saut de l'ange


2ème partie


  • Preciosa : 27,125+4,5=31,625. Cyril Dunouau (5 bons passages sur la feinte ou le saut, dont 2 intérieurs) Loïc Lapoudge (3 écarts, très beau travail sur le grand saut au 1er) et Dominique Larié (1 périlleux)
  • Timoka : 23,250+5=28,250. Loïc Lapoudge (4 écarts, seul le 1er en deçà, le 2èmedu grand art, suivi aussi d’un bel intérieur, récompensé par 1 bonus) Cyril Dunouau (5 bien exécutés dont 1 chute)
  • Mendoza : 21,875+7=28,875 Alexandre Duthen (5 avec 2 chutes) Loïc Lapoudge, prend le relais (tentative d’intérieur à son 1er et les 2 derniers très supérieurs)
  • Ronda : 26,50+7=33,50. Dominique Larié pour les 6 sauts
  • Mallorca : 32,50+7=39,50. Cyril Dunouau (8 dont 1 intérieur et pour les autres, une entente parfaite avec sa partenaire, aidé d’un cordier à l’excellent doigté, obtenant 3 bonus) Dominique Larié, parachève la sortie d’un parfait vrillé.
  • Mickaëlle : 24,625+6,50=31,125. Alexandre Duthen (en solo pour de bons écarts, les 3 derniers en osmose, coursière et cordier)
  • Paquera : 26,625+8=34,50. Loïc Lapoudge (une série de 9 écarts, seuls 2 moyens et une chute au dernier sur tentative d’intérieur ; les autres très risqués, la coursière ayant un déboulé véloce et portant haut ses armures. Un écart est pointé au maximum et 2 bonus.

Photo Nicolas Lamagnère. Loïc Lapoudge pour une nouvelle victoire à l'escalot

Prochaines courses de l’Armagnacaise : dimanche 24 mai à Saint-Gor (Challenge de l’Armagnac) et lundi 25 mai à Pomarez (Challenge Landes Béarn)